CHASSER SANS PERMIS

Savez-vous qu'en France, et même ailleurs, il est possible de chasser tous les animaux sans exception, toute l'année, sans permis ni autorisation quelconque et sans limite d'âge ?

Incroyable, n'est-ce pas ?

Et quels plaisirs éprouvent ces chasseurs-là à "tirer" une proie, quand ils ont la chance ou l'opportunité d'en débusquer une au détour d'un buisson ou perchée sur une branche !

Et ils sont de plus en plus nombreux à pratiquer ce sport de loisir, même si quelques-uns en font leur profession, de façon forte honorable d'ailleurs.

Isolement ou en groupe, "armés" jusqu'aux dents pour les plus fortunés, ou plus modestement équipés pour les autres, on peut les voir parcourir la campagne à longueur d'année, (il n'y a pas de date d'ouverture ni de fermeture pour cette chasse) qui traquant l'oiseau rare, protégé de préférence, ou qui le chevreuil traversant un chemin forestier, ou encore le papillon suçant de sa longue trompe le nectar d'une fleur.

Car tout est bon pour ces chasseurs particuliers ! du plus petit au plus gros, de l'animal à la plante, tout y passe.

Et on mitraille à tour de bras ! mais quelle joie lorsqu'enfin ces chasseurs peuvent admirer leur "gibier" figé à tout jamais sur la surface d'un papier photographique ou sur l'écran de leur ordinateur aujourd'hui!

Et puis demain, peut-être auront-ils encore le plaisir incomparable de retrouver leur victime encore bien vivante et heureuse de le rester, toujours prête à se faire tirer (le portrait).

Vous l'avez bien compris, ces chasseurs-là, sont dans le vrai, avec leurs jumelles et leurs appareils photo, voire leurs planches à dessin ou leurs pinceaux.

Je peux vous assurer que l'émotion est grande lorsque, embusqué, "l'arme" à la main, se présente devant vous le spécimen tant convoité, lorsqu'il est là dans le viseur et que le doigt démange d'appuyer, en attendant qu'il soit à bonne portée et en bonne pose, ou qu'enfin, après une longue attente, vous puissiez admirer à loisir au travers le viseur un oiseau qui d'habitude ne se montre que furtivement… dans les livres !

Allons messieurs (et mesdames) il est encore tant de vous racheter. Raccrochez vivement vos armes en tous genres au râtelier. Troquez-les contre une bonne paire de jumelles ou d'un bon appareil photo, qu'il soit numérique ou argentique. Et partez à la chasse, quand il vous plaira et où il vous plaira. Vous en apprendrez bien plus en une seule journée que dans toute une année de chasse au fusil, et avec autant, sinon plus, d'émotions qu'auparavant, je peux vous l'assurer !

Claude RICHON