Nourrir les oiseaux en hiver.

 

 

Comment aider les oiseaux de nos jardins à passer la mauvaise saison

Pourquoi nourrir les oiseaux?
L’hiver est l’époque la plus meurtrière pour les oiseaux. Les jours sont plus courts et il y a moins de nourriture disponible. Avec le froid, les oiseaux ont besoin de plus de nourriture pour conserver leur température et rester en vie. En hiver, une mésange peut perdre en une seule nuit jusqu’à 10 % de son poids ! À  l’inverse du printemps et de l’été où la nourriture abonde, en hiver elle se fait rare. Nous pouvons donc les aider à passer cette mauvaise période. Pendant l'hiver, les oiseaux craignent moins le froid que la faim, car ils ont besoin de davantage de nourriture pour affronter de basses températures. De plus, c'est un vrai plaisir de pouvoir les observer depuis une fenêtre sans les déranger. Ainsi, mésanges, verdiers, chardonnerets, rouges-gorges, accenteurs, sittelles, et autres boules de plumes se donneront en spectacle tout en se nourrissant.

Quelle nourriture utiliser ?
Les restes de cuisine peuvent souvent convenir. Graisse des viandes cuites, fromages desséchés (éviter les fromages salés), lard et gâteaux secs peuvent atterrir dans les mangeoires. Les pommes de terre en robe des champs, les pâtes et le riz cuits sont également appréci
és car ils sont riches en amidon.

Les céréales et autres graines, telles que les graines de tournesol, renferment des graisses riches en hydrates de carbone, lipides, minéraux et vitamines nécessaires aux oiseaux. Des sachets "tout prêts" sont disponibles dans le commerce, ainsi que des boules de graisses renfermant des graines. Quelques morceaux de pommes jetés au sol attirent aussi les merles, grives et étourneaux.
Les oiseaux aiment les noix et les noisettes mais il faut ouvrir les coques pour la plupart d’entre eux. La cacahuète, particulièrement riche en protéines et en lipides, constitue un mets de choix qu’il faut distribuer non salé et dans un filet à maille. Le plus simple est de proposer les graines dans une petite mangeoire trémie qui peut contenir jusqu'à 1 kilo de gaines, et ainsi éviter de l'approvisionner tous les jours et le souillage des provisions par les fientes. Mais une mangeoire-abri convient aussi très bien. (photo de droite)
Cesser progressivement le nourrissage dès que les beaux jours reviennent afin que les oiseaux retrouvent leurs instincts naturels.

Aménager un abreuvoir est important car l’eau est aussi indispensable aux oiseaux. En hiver, ces derniers ont beaucoup de mal à trouver des points d’eau. L’abreuvoir devra être maintenu libre de glace et les aidera ainsi à réduire leurs dépenses énergétiques durant une période cruciale de gel ou de neige.

Attention aux aliments nocifs
Il est recommandé de ne pas donner de biscottes, de pain sec, de noix de coco desséchée, de riz cru et de restes de pâtisseries qui peuvent gonfler dans l’estomac, provoquer des troubles digestifs, voire provoquer la mort de l’oiseau.
Pour que l’aide apportée aux oiseaux soit totalement efficace, il faut maintenir les grains à l’abri de l’humidité et empêcher la neige de les recouvrir. Les mangeoires doivent être hors d’atteinte des chats.Ne jamais donner aux oiseaux de lait, de larves de mouches, de graines de lin ou de ricin qui sont toxiques.
Quelques planches, un peu d'astuce, et voilà des mangeoires prètes à accueillir leurs hotes l'hiver venu.

Une coupelle de pot de fleur suspendue fait office d'abreuvoir qui servira toute l'année.